Sports Nautiques

Devenir maître-nageur sauveteur, un métier d’honneur

Posted On
Posted By admin

Au bord de l’eau presque toute l’année, le maître-nageur sauveteur n’est pourtant pas là pour profiter au soleil et se détendre. Il a la responsabilité de la sécurité des personnes qui font des activités aquatiques. De ce fait, ce métier est un travail difficile qui demande de la vigilance en permanence.

Les différentes fonctions d’un maitre-nageur sauveteur

Que ce soit au bord de la plage ou à l’intérieur d’une piscine municipale ou privée, le maître-nageur sauveteur est chargé de plusieurs missions. Comme nous l’avons mentionné plus haut, il veille à la sécurité des personnes du point de vue sanitaire et physique. Pour ce faire, il prépare et vérifie le bon état des équipements et de l’environnement aquatique. Il apporte les premiers secours à un baigneur en difficulté. Par ailleurs, il se charge de l’enseignement et de l’apprentissage de la nage pour les enfants, et aussi quelquefois pour les adultes. Il encadre également diverses activités aquatiques de remise en forme et de bien-être.

Les qualités requises pour devenir un maître-nageur sauveteur

Ce qui caractérise un maître nageur sauveteur en Haute-Savoie c’est qu’il résiste au stress, fait preuve de sang-froid, est hyper actif et toujours prêt à intervenir à tout moment. Effectuant une profession dans laquelle un accident éventuel peut avoir lieu à chaque seconde, le maître-nageur sauveteur doit constamment être en alerte, et surtout être capable d’apporter la bonne solution en un minimum de temps. Ayant une parfaite maîtrise des gestes de sauvetage, il est aussi prêt à engager sa responsabilité en cas de graves accidents. Par ailleurs, la capacité de surveillance n’est pas donnée à n’importe qui. Il devra ainsi être consciencieux et très réactif. Du côté de la pédagogie, il devra avoir les mêmes qualités qu’un enseignant. Ainsi, il devra avoir de la patience, de la clarté et le sens du contact. En plus d’être un très bon nageur, il devra avoir certaines aptitudes physiques comme une excellente vue, une bonne ouïe, et une bonne condition physique.

Les formations à suivre pour être maître-nageur sauveteur

La formation de départ pour envisager une carrière de maître-nageur sauveteur est la même que celle d’un surveillant de baignade, dont le BNSSA ou Brevet National de Sécurité et de Sauvetage Aquatique, accessible après la classe de 3e et le BNPS ou Brevet National de Premiers Secours. Il faut ensuite obtenir le BEESAN ou le Brevet d’Etat d’Educateur Sportif des Activités de Natation 1er degré. Sachez qu’il faut avoir plus de 18 ans pour passer les épreuves. Une sélection donne droit à la formation. En général, celle-ci se fait dans les CREPS, sur une durée d’un an en continu ou bien en formation modulaire sur trois ans. Il faut aussi noter que le maître-nageur sauveteur doit renouveler son BNSSA tous les cinq ans. En outre, d’autres diplômes seront également utiles pour qu’il puisse pousser sa carrière plus loin. Il peut par exemple faire des formations pour obtenir le BPJEPS ou Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Education Populaire et du Sport, de niveau Bac, le DEJEPS ou Diplôme d’Etat JEPS de niveau Bac+2, ou la licence STAPS entraînement sportif, spécialité natation, ou le DESJEPS ou Diplôme d’Etat Supérieur JEPS de niveau Bac+3.